Aucun match à l'horaire

Messages

Site internet officiel des Flames de Gatineau.Merci à nos commanditairesSite internet officiel des Flames de Gatineau.Merci à nos commanditairesSite internet officiel des Flames de Gatineau.Merci à nos commanditairesSite internet officiel des Flames de Gatineau.Merci à nos commanditairesSite internet officiel des Flames de Gatineau.Merci à nos commanditairesSite internet officiel des Flames de Gatineau.Merci à nos commanditairesSite internet officiel des Flames de Gatineau.Merci à nos commanditairesSite internet officiel des Flames de Gatineau.Merci à nos commanditairesSite internet officiel des Flames de Gatineau.Merci à nos commanditairesSite internet officiel des Flames de Gatineau.Merci à nos commanditaires

De roue de secours à gardien partant


Antony Da Silva-Casimiro antony.dasilvacasimiro@tc.tc 
Photo: Guy Deschenes

JUNIOR AAA. «C'est un peu fou comme saison», admet Alexandre Labrèche, qui ne revient toujours pas du chemin parcouru en si peu de temps. Devenu un élément indispensable à la formation buckinoise, le gardien de 19 ans pensait arrêter le hockey il n'y a pas si longtemps. 

Publicité 
 
 
Le mot «fou» peut convenir à ce récit. L'histoire de l'athlète franco-ontarien, qui a passé une partie de sa vie à Hull, est tout sauf banale. Après avoir été libéré par son équipe à Ottawa et puis retranché pour une deuxième année au camp des Flames, Labrèche se retrouve sans club.

Depuis ses débuts dans le junior, il a toujours eu à se dénicher une équipe. Il s'est même remis en question: doit-il lâcher ou continuer à pousser pour se faire une niche?

Labrèche a pris la deuxième option, envoyant un courriel aux troupes juniors au pays. Une seule lui a répondu. C'était pour un poste de troisième gardien… à Kingston. Il devait donc faire deux heures de route, aller-retour, pour pratiquer avec l'équipe. Il effectuait le trajet trois fois par semaine.

«Un moment donné, Luc-André (Mauzeroll, le directeur général des Flames) a entendu parler de ça. Il m'a invité à m'entraîner avec l'équipe, d'être leur troisième gardien de but. Il a fait ça pour m'éviter de toujours devoir aller à Kingston, juste pour pratiquer.»

L'offre du manitou gatinois était simple: pas de temps de jeu promis, mais si une opportunité se présentait, Labrèche serait appelé en renfort.

Et c'est ce qui s'est produit lorsque les deux cerbères des Flames se sont blessés. L'athlète de 6'1 et 180 lbs a donc défendu la cage à quelques reprises, se débrouillant pas mal devant le filet. En fait, il prenait de plus en plus sa place comme étant un gardien qui avait le niveau junior AAA.

Mathieu Marquis a signé un contrat avec les Foreurs de Val-d'Or dans la LHJMQ, Charles-Olivier Rancourt a quitté l'équipe pour se concentrer sur ses études. Labrèche s'est donc retrouvé dans le siège du gardien partant.

CLIQUEZ ICI POUR LIRE LA SUITE...

Source: Le bulletin

Partenaires

Mountain Granite
Carle Ford
Auger Toyota
Leisure Days Buckingham
St-Hubert Buckingham
Canadian Tire Buckingham
Dupont-Dupont Honda
Buckingham Chrysler
Rgcv

Dernières nouvelles

Classement

Social

Partenaires

Papier White Birch
Pavage Lafleur
Pizza La Différence
Stéphane Lauzon, Conseillé
Tim Hortons Buckingham
Maison funéraire Cadieux-Tubman
Alexandre Iraca
Anne Philippe
Ville de Gatineau
Guilbault immobilié
Tigre Géant Buckingham
Traversier Bourbonnais
Promutuel Outaouais